Songedadam-MagaliVilleneuve

 

Le Songe d'Adam est un roman écrit par Sébastien Péguin publié par "les éditions de l'homme sans nom". L'histoire nous plonge au coeur de la Forêt Noire où un universitaire, Hugo, veuf et père d'une jeune adolescente, Morgane" déménagent au sein de la forêt pour les besoins d'une thèse sur un poète. ce qu'ils ignorent cependant, c'est qu'ils vont se retrouver confrontés à certaines légendes mythologiques. 

Après avoir apprécié les trois premiers romans de cette nouvelle maison d'édition qu'est "les éditions de L'homme sans nom", je me suis attelé à lire ce roman qui semble très prometteur (à noter comme toujours les superbes couvertures de l'éditeur signées par le couple Alexandre et Magali Villeneuve)

L'avis final sur le livre est plus nuancé que je l'aurai souhaité, et pour finir par le positif, je vais commencé par les quelques points qui m'ont un peu géné.

On nous indique dans la présentation du roman que l'auteur, Sébastien Béguin, est enseignant. Et malheureusement ça se ressent par moment à la lecture, on a l'impression par moment qu'on veut à tout prix enrichir notre culture générale. Effort louable mais qui nuit vraiment à la fluidité du récit. C'est un parti pris qui divisera je pense les lecteurs du roman, mais personnellement, j'ai trouvé que cela pouvait faire sortir le lecteur de l'ambiance du récit. Malheureusement cet aspect de l'écriture m'a paru quelque peu prétentieux, tous les lecteurs ne sont pas des étudiants en arts et lettres et ne doivent pas le devenir à la lecture d'un roman. je pense que la majorité des lecteurs se plongent dans un romain pour prendre du plaisir à vivre une histoire et non se cultiver.

Un autre point un peu surprenant réside sur certaines idées qui semblent venir soudainement dans le récit, si bien qu'on a l'impression d'avoir oublié un chapitre par moment. Sans vouloir tout dévoiler de l'histoire, une hypothèse sur l'origine d'une légende est lancée un peu rapidement sans qu'on ne comprennne vraiment le raisonnement dont elle provient.Tout comme, d'un coup on apprend qu'un des protagonistes avaient en fait quelque chose de très spécial... Là encore, on ne comprend pas vraiment d'où cela provient, ni en quoi cela sert réellement le récit. Tout juste si ça justifie la sempiternelle question de romans du genre "Mais pourquoi eux et pas d'autres personnes?" 

Je sais que ce début de critique peut paraître sévère, mais si c'est le cas c'est que le roman ne manque pas de qualités, bien au contraire.

L'ambiance même du roman est parfaitement distillée, on plonge dans cette sombre forêt en même temps que nos héros, on vibre, on tremble en même temps qu'eux, pour n'en sortir qu'en de rares occasions. L'auteur arrive à nous embarquer dans un univers sombre, glauque et carrément gore dans certains passages (s'imaginer ce qu'endurent certains protagonistes va donner la nausée aux plus sensibles!). Les deux personnages principaux sont attachants et énervants à la fois, le stéréotype du veuf ayant une relation conflictuelle avec sa fille adolescente nous est épargné pour nous offrir une relation plus crédible où chacun cherche à vivre le mieux possible leur situation. Mais Hugo et Morgane ne sont pas lisses pour autant, ils accumulent les prises de décision qui vont irriter le lecteur, on va ainsi s'agacer de l'insouciance de l'un pour s'énerver de l'acharnement du second. C'est à mon sens un grand point positif car cela implique réellement le lecteur dans l'histoire.

Si l'ambiance arrive autant à prendre, c'est également grâce à un récit qui arrive à nous surprendre. Tout au long du roman, on a des difficultés à se positionner. Imagination des héros? Rêves éveillés? Apparitions réelles? Supercherie des locaux? Toutes ces hypothèses perdurent assez longtemps pour que le doute persiste chez le lecteur. Tout comme certains protagonistes. Psychopathes ou protecteur? Amis ou ennemis? Là encore, les piste sont plutôt bien brouillées pour ne pas deviner trop vite tous les aboutissants de l'histoire. Le suspense est bien conservé pendant tout le roman, une vraie performance dans les récits d'horreur souvent trop prévisibles.

Le Songe d'Adam est un roman agréable, comportant certes quelques défauts, mais qui nous offre un bon moment de lecture. S'il ne nous fait pas réellement frissonner, il parvient sans problème à mettre mal à l'aise le lecteur de par son ambiance quelque peu dérangeante par moment. Si l'auteur parvient à rendre son style encore un peu plus fluide, ces prochains récits vont être réellement passionants.